Un demandeur d’emploi sera finalement radié un mois au premier rendez-vous raté à Pôle emploi, deux mois s’il manque deux rendez-vous, et quatre au « troisième manquement » constaté. Mais surtout, par ce décret discret aux grandes conséquences, il est abrogé « la définition du salaire antérieurement perçu qui était pris en compte pour déterminer l’offre...