En ce moment

Titre

Artiste

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Fabienne Swiatly, « Elles sont au service ». N°964

Écrit par sur 28 octobre 2020

Avec ce texte, je transcris la réalité à partir d’un prisme qui se veut honnête même si je dois manipuler cette réalité et comment faire autrement ? Je cherche à donner à voir, en espérant que cela aidera à comprendre un peu mieux le monde dans lequel on vit. »

Fabienne Swiatly, écrivaine.

Bleu pour les petits gars, rose pour les petites filles. La fabrique du féminin et du masculin, à travers cette différence de couleurs qui marque les genres, ne remonte pas aux calendes grecques, elle a pour origine le « génie » commerçant du XIXe siècle qui a constaté que la dualité pouvait rapporter deux fois plus gros. Voilà pour l’explication.

Ainsi, cette césure des couleurs se retrouve dans la couverture du petit livre «  Elles sont au service ». Comme clin d’oeil de l’auteure Fabienne Swiatly, vous l’aurez compris.

Dans ce livre, par des fragments de vie tirés de captations de détails, de gestes révélateurs, en journaliste Fabienne Swiatly nous décrit avec simplicité, concision et réel impact, le travail sans reconnaissance sociale de ces femmes si essentielles qui sont caissière, ouvrière, agent de nettoyage, de sécurité, d’accueil, aide-soignante, aide à la personne, coiffeuse, serveuse…

A condition que la pandémie leur laisse les mains assez libres, souvent sont-elles et seront encore « en première ligne » contre le virus. Depuis le premier signal de mars, sur le pont pour prendre les choses en main. Epreuves et labeurs. De quoi donner une image de premier de la classe, ce qui n’est pas demain la veille. Ce serait faire trop d’honneur.

« … service va avec « servante » et « serviteur », autre nom du, ou de la, domestique. » explique la philosophe Geneviève Fraisse – « Le soin, le sale, le service » à lire ici.

Tellement comptables du monde face à une maladie mondiale via des tâches pénibles, souvent précaires, mal payées dévolues aux femmes. Dont on ne se pose jamais la question du pourquoi.

Alors ce que nous propose l’auteure à travers soixante-deux textes finement écrits, c’est l’incarnation au sens étymologique, c’est le fait « d’entrer dans la chair » de ce que vivent ces femmes « au service » comme nombre d’oppressions sociales. Dans ces formes de vie qui, dans l’ombre, fournissent le travail/énergie peu ou non rémunéré qui rend le capitalisme possible.

Dire. Pour tenir debout et raconter cet étrange monde dans lequel nous vivons. En appui sur tout ce que les mots gardent profondément en eux. Se mettre au service des femmes « au service » c’est ainsi ce à quoi s’attèle ici Fabienne Swiatly.

La paume appuie sur le bec verseur et libère du gel hydroalcoolique, antibactérien. Sensation de froid sur les mains. Geste mécanique à chaque entrée et sortie de chambre. Fongicide. Bactéricide. Antiseptique. Le mode d’emploi prévient: Ne pas utiliser sur des mains souillées. Depuis quelques jours sa peau n’en veut plus, sature et s’enflamme. Un calvaire à chaque friction. Eczéma de contact, c’est le diagnostic. »

Fabienne Swiatly, écrivaine – « Elles sont au service ». Voir vidéo.

La vie qui va. Anecdote nous concernant. Il y a deux ans d’ici, circulant dans les parages à l’occasion d’un atelier d’écriture qu’elle tenait à Bonnemain (voir ), en tant qu’auteure « en résidence sur le territoire », Fabienne Swiatly nous avait adressé ce petit message touchant.

Que voici : « Bonjour, de passage dans votre région depuis quelques semaines, je suis ravie de pouvoir écouter de la musique (enfin) et bravo pour vos choix. Les virgules littéraires et poétiques c’est bien aussi, mais je constate après plusieurs heures d’écoute que très très peu de femmes citées ou lues … Cela me gêne un peu … beaucoup … C’est dit. Un salut amical d’une écrivaine en résidence à Bonnemain. f »

Touchés par la vigueur de cet élan, nous l’avons été. D’autant que si la poésie a lieu et place quotidiennement et de belle manière à notre antenne, au cours des dix années de sa diffusion, venant d’un poète c’est bien le seul message reçu. L’exemple est resté confidentiel.

Naturellement, en retour nous l’avions sollicité pour ce bel entretien à écouter ici.

D.D

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour de Fabienne Swiatly. Ainsi que de la nature bon marché.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.