Capture d’écran 2019-01-03 à 16.25.30Un demandeur d’emploi sera finalement radié un mois au premier rendez-vous raté à Pôle emploi, deux mois s’il manque deux rendez-vous, et quatre au « troisième manquement » constaté.

Mais surtout, par ce décret discret aux grandes conséquences, il est abrogé « la définition du salaire antérieurement perçu qui était pris en compte pour déterminer l’offre raisonnable d’emploi ».

Autrement dit, si un travailleur était payé au-dessus du Smic avant d’être victime d’un licenciement, il perdra le droit à son indemnité chômage s’il refuse un travail à temps partiel payé selon un Smic mensuel partiel ! Une machine à faire baisser les salaires!

Après avoir fait de la suppression de l’ISF la première mesure de son gouvernement et la première mesure en faveur des plus riches, Macron continue sur la même ligne.

La fraude fiscale à hauteur d’au moins 60 milliards d’euros est avérée. Mais il réduit le nombre des inspecteurs fiscaux susceptibles d’aller débusquer les fraudeurs. 40 milliards d’euros sont versés aux entreprises, principalement les plus grandes. Mais il n’exige d’elles aucune contrepartie, ni n’envisage le moindre contrôle de l’usage de ces fonds.

Par contre, c’est haro contre les chômeurs !

Celles et ceux qui ont vu le film de Ken Loach « Moi, Daniel Blake » reconnaîtront la situation. Pour les autres, prenez le temps de voir ce film.

Capture d’écran 2018-12-31 à 20.52.20Chronique à relire ici.

D.D

Capture d’écran 2017-10-07 à 20.42.26
ruCe qui a été dit et écrit ici-même autour des travailleurs pauvres avec Robert Castel. Et de notre hommage à celui-ci.