Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Plexus. N°430.

Written by on 10 juin 2010


Le football pourrait se résumer à quelques bons instants passés avec des copains le dimanche matin pour les minos, ou l’après-midi pour les seniors. Quelques gestes fous, de beaux buts, de belles passes, des dribbles et des arrêts de goal. De la bonne vieille morale au stade j’ai des souvenirs de ça. On dira: et chaque dimanche ça continue! Donc, les stades de football restent des vraies universités pour de nombreux jeunes, où les mauvais gestes sont bannis.

Par contre du côté des stades hyper-médiatisés c’est diamétralement l’inverse car ce qu’il me reste ce sont la main de « Dieu » de Maradona, puis celle de Thierry Henry pour la qualif. Plus loin je me souviens de l’agression de goal Schumacher sur Battiston filant en pointe vers le but en demi-finale de la Coupe du monde. Quant à la finale de la Coupe d’Europe de 1985 au stade du Heysel à Bruxelles n’en parlons pas avec ces hordes d’abrutis criminels allant jusqu’à mettre le feu au stade et à écraser les spectateurs. Quant au coup de boule de Zinedine…à la 107 ème minute de la finale de Berlin 2006! frappant au plexus Materazzi le provocateur, la propagation fut-elle que le monde entier se souviendra longtemps de l’échange d’arguments: « Si tu veux vraiment mon maillot, je te le donne après le match » (Zizou), « Je préfère ta putain de sœur » (Materazzi). Par contre qui se souvient du pénalty sublime et fabuleux quand Zizou logea le cuir en pleine lucarne?

En fait, l’histoire du foot « moderne » n’apparaît faite que de gestes contrexemplaires. Pas sportifs du tout, on y apprend à tricher. La duplicité se montre crue, franche, eIle dit là la vérité des hommes et des foules. Tout ce qui nous arrive à la figure est la dualité des choses : voilà vous qui croyez (dans le sport l’école du fair-play), attendez-vous à l’imprévisible, ce domaine de la vie psychique que l’homme ne maîtrise pas.

D’ailleurs on ne voit pas bien, en l’occurrence, ce que voudrait dire maîtrise, la maîtrise de l’idéal proclamé ?! Non! pas dans ces stades où figure notre juste ressemblance. Que dit le miroir? Il indique que le mental fonctionne dans la dualité : bénévolat/fric, bien/mal, vertu/vice, dieu/diable, vrai/faux, beau/laid, théorie/pratique, chaud/froid, joie/tristesse, force/faiblesse, absolu/relatif, transcendant/immanent, abstrait/concret, idéal/réel, objectif/subjectif etc. Comme pôle +/pôle – sur la pile électrique qu’Héraclite n’a jamais connu mais presque décrit quand il attirait l’attention sur cette chose essentielle à ses yeux : « Tout ce qui existe n’existe que grâce aux contraires. C’est la tension entre les contraires qui engendre la réalité. » Finalement voilà c’est ça d’abord la leçon. Allez les Bleus! Vive le Brésil !

D.D