Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Sous vent. N°558

Written by on 12 décembre 2012


Quand il vente très haut dans le ciel du grand vide, se souvenir immédiatement de la multitude sauvage des vents:
Alizés : vents réguliers soufflant constamment sur près du tiers du globe. Aquilon : vent du nord. Auster : vent chaud du midi. Austru : vent soufflant en roumanie. Autan ou autan blanc : vent violent, chaud et sec, soufflant du sud-est sur le toulousain. Autan noir : vent pluvieux venu d’Espagne. Badisad obistroz : vent soufflant en afghanistan. Baguio : typhon des philippines. Barber : vent violent du Canada apportant de l’air extrêmement froid et humide, gelant tout ce qu’il touche, y compris les cheveux et la barbe. Bhoot : vent soufflant en inde. Bise : vent froid soufflant du nord ou du nord-ouest. Blizzard : vent glacial. Bolon : vent soufflant à sumatra. Il porte aussi le nom de « tamboen » et « nirta ». Bora : vent froid et sec venant de l’europe centrale, soufflant l’hiver en direction de l’adriatique. Borée : vent du nord. Bouffée : mouvement passager de l’air. Bourrasque : coup de vent bref et violent. Bréva : brise de vallée sur les lacs italiens. Brickfielder : vent d’été d’australie équivalant au « zonda » d’argentine. Il est causé par un mouvement d’air tropical en provenance du nord amenant des températures de plus de 100°F, des nuages et de la poussière. Brise : petit vent frais, peu violent. Buran : appellation locale donnée à un blizzard (vent fort accompagné de neige et de glace). Voir aussi « burga » et « purga ». Burga : appellation locale donnée à un blizzard (vent fort accompagné de neige et de glace). Voir aussi « buran » et « purga ». Burle : vent du nord soufflant sur le massif central. Canterbury northwester : vent soufflant en nouvelle-zélande. Cape doctor : vent fort sans direction définie, soufflant dans la région de cape town en afrique du sud. Catabatique : type de vent à composante verticale descendante. Cers : vent du nord, sec et froid, soufflant en hiver sur le massif central. Chamsin : vent de sable en égypte, appelé également « khamsin ». Chergui : vent d’est du maroc. Chinook : vent chaud et sec qui descend des montagnes rocheuses. Chocolatero : vent chaud chargé de sable dans le golfe du Mexique. Contre-alizé : courant aérien supérieur de direction opposée aux vents alizés. Cyclone : tourbillon de vents violents. Dzhari : vent soufflant dans le sahara et en lybie. Elephanta : vent d’afrique. Etésien : vent soufflant du nord en méditerranée orientale l’été. Euraquilo : vent froid et fort du nord-est soufflant sur la méditerranée centrale et occidentale, particulièrement près de malte. voir aussi « euroclydon », « gregale » et « grigale ». Euroclydon : vent froid et fort du nord-est soufflant sur la méditerranée centrale et occidentale, particulièrement près de malte. Voir aussi « euraquilo », « gregale » et « grigale ». Eurus : vent d’est de la mythologie grecque. Foeh : probablement le foehn original à partir duquel les autres ont été nommés. Souffle en France et en Autriche. Foehn ou föhn : vent du sud, chaud et sec, soufflant dans les vallées alpine suisses. Freemantle doctor : vent soufflant de la mer vers perth, capitale de l’ouest de l’australie. Ce vent contribue à faire de la ville la capitale avec le vent le plus constant au monde. Il prend la forme d’une brise de mer qui vient refroidir la plage entre 12h et 15h pratiquement tous les jours de l’année. Galerne : vent du nord-ouest, froid et humide, soufflant en rafales sur l’ouest de la France. Garigliano. Ghibli : vent chaud et violent soufflant dans le sahara et en lybie. Grain : vent violent, de peu de durée, qui se lève soudainement et est généralement accompagné de précipitations. Gregale ou grigale : vent froid et fort du nord-est soufflant sur la méditerranée centrale et occidentale, particulièrement près de malte. Voir aussi « euraquilo » et « euroclydon ». Haboob : la racine de ce mot provient de l’arabe et signifie « « phénomène ». Il s’agit plutôt d’un mur de poussière que d’un vent à proprement parler –une tempête de poussière pouvant atteindre 80km/h et excéder 3000 pieds de hauteur. Il est parfois appelé « mousson ». Ce phénomène se produit de mai à septembre au soudan et en égypte. On le trouve aussi en arizona. D’une durée atteignant parfois trois heures, il remodèle la forme du terrain. Il y a deux types de haboods dans le sahara : celui du sud est fort, chaud et humide, s’achevant généralement en tempête de sable ; celui du nord est froid et humide, avec beaucoup moins de poussière. Halny wiatr : vent soufflant en pologne. Harmattan : vent d’est, chaud et sec, originaire du sahara et soufflant sur l’afrique occidentale. Hégoa : vent du sud, chaud et sec, suivi de pluie dans le pays basque. Helm : vent soufflant dans le english lake district. Hurle : vent du nord, sec et froid, soufflant en hiver sur le massif central. Hurricane : cyclone. Joran : vent frais du nord-ouest soufflant sur le sud du jura et du lac léman. Kaikias : vent mentionné dans la mythologie grecque. Karaburan : vent de mogolie soufflant sur l’asie. Khamsin : vent de sable analogue au sirocco, en égypte. Knik : vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas les frontières, on les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 nœuds à l’heure. Voir aussi « matanuska », « pruga », « stikine », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Kona : vent provenant du sud-ouest soufflant à hawaii. Kuban : vent de l’île de java. Largue : vent oblique par rapport à l’axe d’un navire. Leste : vent chaud soufflant de l’est dans la région de madère. Levant : vent d’est, tiède et humide, soufflant sur la provence, les alpes du sud, le roussillon et la corse. Léveché : vent du sud-ouest soufflant par rafales sur l’espagne du sud. Libeccio ou lebecchio : vent du sud-ouest soufflant sur la côte d’azur, la corse et l’italie. Lips : vent mentionné dans la mythologie grecque. Ljuke : vent soufflant en yougoslavie. Lombarde : vent du sud-est (en provenance de lombardie) soufflant en savoie. Loo : vent indien. Maloja : un des vents catabatiques des alpes suisses. Marin : vent du sud-est, chaud et humide, soufflant de la méditerranée vers le languedoc et les cévennes. Matanuska : vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas de frontières. On les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 nœuds à l’heure. Voir aussi « knick », « pruga », « stikine », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Matinière : bise nocturne de montagne dans les alpes du nord. Mauka : vent d’hawaii. Meltem : vent du nord, violent, soufflant l’été sur la mer égée. Mistral : vent violent, turbulent, froid et sec, soufflant du secteur nord sur la france et la méditerranée. Mousson : vent saisonnier soufflant surtout dans l’asie méridionale. Nirta : vent soufflant à sumatra. Il porte aussi les noms de « bolon » et « tamboen ». Nordet : vent du nord-est. Noroît : vent du nord-ouest. Norther : vent pouvant être très violent, du golfe du mexique. Il impose à l’occasion des vagues de froid jusqu’au mexique oriental. Notus : vent du sud de la mythologie grecque. Passat : vent de l’atlantique nord. Piteraq ou piterak : vent à composante verticale descendante (catabatique) qui s’écoule sur les flancs de la calotte glaciaire du groenland et de l’Islande. Pampero : vent froid et violent de la pampa. Ponant : vent d’ouest dans le midi. Pruga : vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas de frontières. On les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 nœuds à l’heure. Voir aussi « knick », « pruga », « matanuska », « stikine », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Puelche : vent soufflant sur les andes. Puna : vent froid et sec soufflant au pérou. Purga : appellation locale donnée à un blizzard (vent fort accompagné de neige et de glace). Voir aussi « buran »et « burga ». Pyrn : vent soufflant dans la région du haut danube. Rafale : coup de vent violent et momentané. Reshabar : vent catabatique du sud du caucase. Revolin : vent qui tourne lorsqu’il rencontre un obstacle. Risée : renforcement passager et localisé du vent. Roger : vent d’east anglia en angleterre. Rotetur: vent soufflant en roumanie. Samiel: fort vent suffocant d’afrique du nord, toujours accompagné de sable. Très similaire au simoun. Santa ana: vent californien chaud et sec, soufflant du nord ou du nord-est dans la vallée de santa ana. Connu pour être très violent, c’est un fléau printanier pour les arbres fruitiers de la vallée. Shamal: vent de l’iraq et du golfe persique qui est à son maximum les après-midi d’été. Il souffle aussi les matins d’été, mais est beaucoup moins violent. Il est absent de ces régions le reste de l’année. Sharav: vent soufflant au moyen-orient. Ce mot est dérivé de l’hébreu et signifie « chaleur brûlante » ou « vague de chaleur ». Simoun ou simoon ou simoom: vent chaud et violent du désert. Sirocco ou siroco: vent sec et chaud du sahara. Shiron: vent mentionné dans la mythologie grecque. Sky sweeper: vent soufflant à majorque. Solano: voir « léveché » et « libeccio ». Sonora: vent chaud se déplaçant du mexique vers le sud-ouest des états-unis. Southerly buster, stikine: vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas les frontières. On les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 noeuds à l’heure. Voir aussi « knik », « matanuska », « pruga », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Suhali. Sumatra. Sures: vent sud-américain soufflant au chili. Suroît: vent du sud-ouest. Take: vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas de frontières, on les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 noeuds à l’heure. Voir aussi « knik », « matanuska », « pruga », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Takn: vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas les frontières. On les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 noeuds à l’heure. Voir aussi « knik », « matanuska », « pruga », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Tamboen: vent soufflant à sumatra. Il porte aussi les noms de « bolon » et « nirta ». Tauem. Techuantepecer. Tivano: brise de montagne sur les lacs italiens. Tourbillon: vent très fort qui souffle en tournant. Tramontane: vent du sud-ouest soufflant sur le bas languedoc. Tunagain: vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska ». Comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas de frontières. On les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 noeuds à l’heure. Voir aussi « knik », « matanuska », « pruga », « take », « takn », « turnagain », « williwaw ». Typhon: cyclone tropical très violent. Vaudaire: vent du sud-est en suisse. Vent der midi: vent soufflant à lyon. Willinaw: vents résultant du déplacement de l’air froid descendant du flanc des montagnes dans les régions à haute altitude. Ils sont souvent appelés « vents d’alaska » comme la plupart des vents, ils ne connaissent pas de frontières. On les retrouve en patagonie, en sibérie et sur les côtes de la terre de feu. Ils peuvent souffler à plus de 110 noeuds à l’heure. Voir aussi « knik », « matanuska », « pruga », « stikine », « take », « takn », « turnagain ». Willy-willy: typhon dans le nord de l’australie. Xlokk: vent soufflant du sud-ouest sur malte et transportant parfois de la poussière rouge en provenance du sahara. Yamaoroshi. Zef: vent en argot. Zéphiros: vent d’ouest de la mythologie grecque. Zéphyr: vent doux et agréable. Zoboa. Zonda.

Si près et si loin de nous, le zef. Et tout ce qui se déplace avec lui. Toujours aux prises avec la vie et la vie quotidienne, ses souffles, ses tourbillons, ses caresses, sa présence là, toujours, souvent, très souvent, parfois fort, parfois discontinu, si libre et nécessaire. Il unit, il relie, il se glisse, il se faufile, il se met en boule. Vent contraire ou vent debout. Vent arrière ou vent oblique. En bourrasques ou tourbillons. Parfois lent, souvent perdurant, il transperce les parois de ciment. Cette poussée d’air est vitalement en tout de ce qui nous est le plus profond. Il n’est jamais lui à côté de la plaque. Il colore le monde différemment, et encore plus, grâce à lui nous soupçonnons quelque chose du monde qui demande à être entendu, pris en compte. Car des continents il s’en fait des pirouettes comme de toutes espèces vivantes. Jamais inaudible au micro, ou à l’oreille fine, il ronflote, chante, hurle, siffle, dessine, dévoile, révèle, façonne, polit, brosse, lèche, apporte et dépose, mais lui-même invisible il garde son secret. Symphonique, nous fait aussi vaciller, nous oblige à nous accrocher, rend fou l’énervé, immobilise le vivant et nous échappe toujours, s’acharne parfois. Parfois trop. De quelle humeur est-il ce jour ? Ah ! mais c’est en cela que réside son secret. Chaque fois son élan est particulier et universel en même temps.

Ni rampe sur terre ni s’égare, il chemine c’est tout. Sillonne le monde, du sommet et de l’abîme, ne s’y fourvoyant jamais. Tantôt gonflé d’énergie, tantôt sec. Tangente le globe ou épouse sa courbe. Rompt les amarres, joue avec le répit interminablement problématique pour les marins le regard porté vers les étoiles. Et la douleur humaine. Il concerne tout autant les hautes sphères que la singularité la plus détaillée de notre vie quotidienne. Puisque nos alvéoles pulmonaires sont au nombre d’environ 200 millions et représenteraient une surface de 100 m2 si elles étaient étalées. Le repousser, pas possible ; le nier, à quoi bon ; s’en cacher, l’on essaie. S’en faire un allié, un compagnon, l’atteler comme une bête de somme lui qui ne s’use jamais, oh ! déjà depuis l’aube des temps, paraît qu’on sait faire dans l’éolien.

Ainsi habite ici le Zef : « vent d’ouest; p. ext., vent doux et agréable. Doux, frais, léger, tiède zéphyr; au moindre zéphyr; parfum, souffle du zéphyr . MYTH. Dieu du vent d’ouest, généralement représenté sous la forme d’un jeune homme aux ailes de papillon. » Et quand je m’en vais chercher ce vent nourricier à chaque pause méridienne, c’est pour m’éclaircir les tempes. Et la raison.

 » On ne peut rien contre le vent. » dit Gilles Clément. Notons alors que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), souligne que « dans les modèles de réchauffement de la planète » l’on trouve « les changements de modèles de vent ». Plus forts, plus souvent.

D.D


Reader's opinions
  1. Françoise   On   12 décembre 2012 at 19 h 31 min

    …et le Varatrazar, un alizé du sud-est qui souffle sur Madagascar pendant la saison humide et le Tanio, toujours sur l’île rouge, mais qui vient du nord…et…Autan-Autant en emporte le vent…
    Mais une question: tu commences une nouvelle encyclopédie participative ou quoi? Et moi qui n’ai pas encore trouvé de pseudo!

  2. Françoise   On   13 décembre 2012 at 9 h 59 min

    « vent frais, vent du matin, vent qui souffle au sommet des grands pins » chantent les petits. Et les moins petits, friands de chiffres qu’une fois adultes ils s’empresseront d’oublier :
    -8000 litres d’air s’engouffrent dans tes poumons PAR JOUR.
    -7200 litres de ton sang vont y circuler CHAQUE JOUR et capteront à travers les petits 0,003 mm qui te séparent de l’air extérieur (au niveau de la paroi alvéolaire) l’oxygène qui nous fait vivre !
    Ça en fait des litrons !!!
    « Vive le vent, vive le vent
    Vive le vent d´hiver
    Qui s´en va sifflant, soufflant
    Dans les grands sapins verts… »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.