12_zad_dec_2016 C’est peu d’ajouter qu’en Zad tout continue comme de coutume. Le vent léger remue l’ensemble, on a l’impression qu’un aérien troupeau de petites vaches prend le frais.

Ces temps-ci, on songe aux uns et aux autres parmi brumes et silence des ruisseaux gelés, bâtons et couvertures.

Que la Terre est belle ! En ces champs et bois aux feuilles muettes où l’on s’enlise au dégel en glissant. Où parfois même l’on tire manu-militari des corps glissants (clip ci-dessous). Où se nouent des alliances. Sans épines, même avec les piquants et les ronces.

D’arbres en mares et de faits à gestes, s’accroît la constance. Très sûres, ces jambes, ces épaules forment un rivage rigoureux. Harassé mais vaillant. Comme un encrier d’écoliers aux notions vraies et vivaces, dures envers les fourbes.

A l’heure du danger, de tige en tige les plantes et incertaines lunes, et leurs poètes aux paroles d’amis nous appelleront.

Patiemment, ingénieusement, sur ses subtils promontoires, elle tintillonne !

Car seule la Zad (Zone à défendre) trace un chemin. Zad Partout !

Parce que la Terre n’est que bille vue du ciel. Et que l’humanité n’a rien d’autre que ça – je renvoie à ce que dit le climatologue Jean Jouzel, prix Nobel, « Les gouvernements sont au pied du mur » !

Peut-être alors cet autre point de départ pour les cinq prochaines années. Qui seront décisives pour que le pays respecte ses engagements à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Nous connaissons la tentative, passons au reste. Le temps presse, nous sommes de ce temps : « le retard pris pour une mise en œuvre effective augmente mécaniquement le niveau de la contrainte » (rapport de Negawatt rendu public ce mercredi 25 janvier 2017).

D.D

Keru / Groupe GROIX a chaleureusement réalisé ce film court pour « Zad Song » chanson extraite de « What Matters Now » d’Ursus Minor.

Ce qui ici-même a été dit ( ici & ) et écrit autour de la Zad et du climat.