Voilà mea-culpa, je sais, cela ne se fait pas. De parler d’un livre sans l’avoir lu en totalité alors que j’en suis seulement en plein milieu. Qu’importe je passe outre les bonnes manières comme, dit en passant, bon nombre de critiques littéraires le font sans l’avouer par une lecture rapide en diagonale, voire en survol....