Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Cette Méditerranée qui nous relie. n°25

Written by on 21 janvier 2011


Reprendre parole après un long silence. Un long silence tant les évènements qui surgissent chaque jour nous laissent sans voix. Pas un jour, oui, pas un jour sans que l’on n’éprouve l’indignation, la colère ou la honte face à ceux qui, aux plus hauts sommets du pouvoir, ont cette prétention de nous gouverner. Pas un jour sans que nous assistions au spectacle de la corruption, de l’arrogance, de l’agressivité, de la vulgarité, etc.. Mais après ce silence reprendre simplement la parole pour exprimer toute la joie devant ce peuple tunisien qui se révolte et se libère d’un pouvoir, lui aussi, corrompu, arrogant, oppressif et vulgaire. Certes rien n’est encore joué, tout est encore à faire mais il y a là une histoire édifante, exemplaire, et à laquelle nous prenons part. En effet comment ne pas partager cette révolte contre la corruption, la privatisation du pouvoir, contre l’injustice sociale et l’oppression policière alors que nous mêmes, dans nos pays, ressentons de plus en plus ces mêmes maux ? Soyons précis, le peuple tunisien a éprouvé dans sa chair ces souffrances mais, en sourdine, nous les vivons aussi. Quelque soient les conditions qui ont déclenchées cette révolution tunisienne ( montée des prix des matières premières, chômage d’une jeunesse cultivée…), l’essentiel est de voir dans cet évènement démocratique la prise de responsabilité d’un peuple envers les affaires du pays, exaspéré qu’il était d’une classe dirigeante usurpatrice. Désormais chacun peut à nouveau s’exprimer librement, peut s’organiser collectivement pour instituer un nouvel espace politique et réorganiser la redistribution de richesses jusqu’ici détournées. A l’évidence, tout ceci n’est qu’un début, les embûches et les dissensions existeront. Les forces contre-insurrectionnelles, qu’elles soient intérieures ou extérieures, n’ont pas encore disparues. Mais ce mouvement démocratique du peuple tunisien est profond parce qu’en son sein il y a cette conscience que « dans cet espace où bien des choses essentielles à nos vies à tous ( transport, école, chirurgie, moyens de communication ) sont en partage, nous pouvons nous considérer les uns les autres comme des conditions, plutôt que des obstacles, de notre bien être collectif autant qu’individuel. » * Une conscience qui a su prendre la parole et qui irradie bien au-delà de la Méditerranée.

* « La vie en miettes » Z. Bauman.

M.D

Chronique:

« Ce n’est qu’en faisant prendre des risques absolus au « nous » que nous nous apercevons des possibilités de notre humanité » Steven Connor (cité par Zygmunt Bauman dans « La vie en miettes » justement).

Françoise.

23/01/2011 10:50