Monthly archive mars 2016
Jim Harrison, l'art d'habiter en pleine nature. N°729

Jim Harrison, l’art d’habiter en pleine nature. N°729

Je me souviendrai toujours de l’avoir croisé en juin 99 à Saint-Malo, au palais du Grand Large, invité qu’il était du festival Etonnants voyageurs. Avec son collègue et équipier, l’auteur de roman policier James Crumley qui portait des moustaches de lion de mer, des méga-bretelles de couleur, bâti comme une armoire bretonne, et accompagnés des...
Fleuves, "une virée au son des chaleureuses vibrations du mythique Fender Rhodes".

Fleuves, « une virée au son des chaleureuses vibrations du mythique Fender Rhodes ».

A celles et ceux qui prennent en route, voici ce qu’il s’est dit et écrit ici-même autour de… Fleuves. S’ajoute ce jour, réalisée par Tébéo, l’émission Arvest Kafe qui se présente comme « une virée sur les rives d’une mystérieuse rivière? imaginez : une clarinette qui mène la danse et qui joue dans le flot des...
Matthew B. Crawford, " Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde, et comment le retrouver ". N°728

Matthew B. Crawford,  » Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde, et comment le retrouver « . N°728

« Réaliser que notre attention est une ressource à protéger serait un changement majeur et pourrait déjà modifier la texture de notre vie quotidienne. Je ne sais pas quelle forme cela pourrait prendre, mais dans le livre, je formule le souhait – et ce n’est pas une blague – d’être lu par des urbanistes, des promoteurs...
Alain Mabanckou, “Il n'y avait pas d'excuse pour une littérature de soumission."

Alain Mabanckou, “Il n’y avait pas d’excuse pour une littérature de soumission. »

Ce 17 mars Alain Mabanckou entrait au Collège de France. Et derrière lui, c’est à un immense cortège d’écrivains africains à qui l’université française rend hommage. Romancier et professeur de littératures de langue française à l’université de Californie, aux Etats-Unis, le Franco-Congolais (« binational ») né à Pointe-Noire, en République du Congo-Brazzaville, s’est imposé au cours des...
« Puissant sentiment d'impunité » . N°727

« Puissant sentiment d’impunité » . N°727

Le philosophe Michel Foucault disait en 1982 dans un entretien pour une revue américaine d’architecture : « L’espace est le lieu privilégié de compréhension de comment le pouvoir opère ». L’actualité nous en offre une illustration précise à l’occasion du projet d’un futur centre d’hébergement d’urgence pour sans-abris (six bâtiments modulaires en bois, éphémères, destinés...
Un monde à venir

Un monde à venir

« Ce qui est requis est une nouvelle création imaginaire d’une importance sans pareille dans le passé, une création qui mettrait au centre de la vie humaine d’autres significations que l’expansion de la production et de la consommation, qui poserait des objectifs de vie différents, qui puissent être reconnus par les êtres humains comme valant la...
Robert Castel, "Les Métamorphoses de la question sociale".

Robert Castel, « Les Métamorphoses de la question sociale ».

« A notre société, qui semble frappée d’amnésie en oubliant qu’une majorité de la population n’a pu se tirer de la précarité et de la pauvreté que grâce à ses assurances collectives et ses services publics, l’oeuvre de Robert Castel est incontournable pour la compréhension et l’action dans notre temps. A l’évidence, il a apporté à...
A l’occasion du Printemps des poètes, "rencontrer le cambouis de la vie et les entrailles de l’espérance." N°726

A l’occasion du Printemps des poètes, « rencontrer le cambouis de la vie et les entrailles de l’espérance. » N°726

« Je donne à mon espoir tout l’avenir qui tremble » (Guillaume Apollinaire). Cette citation placée en exergue du programme 2016 du Printemps des poètes vaut manifeste. Raison de plus pour que Radio Univers s’associe à cette occasion comme elle le fait quotidiennement, en toute saison, avec la Maison de la poésie de Rennes et...
Notre-Dame-des-Landes, « la fabrication d’un mensonge d’Etat ». N°725

Notre-Dame-des-Landes, « la fabrication d’un mensonge d’Etat ». N°725

Il sera bien difficile d’étouffer ou de nier ce mouvement d’opposants mobilisés samedi dernier. Avec, a-t-il été entendu, « un plaisir diffus, bon enfant, d’être ensemble et nombreux » pour la «plus grosse manifestation depuis le début de la lutte». En écho en quelque sorte à l’annonce d’un référendum local à l' »apparence démocratique » (au périmètre et modalités...