J’atteste qu’il n’y a d’Être humain

que Celui dont le cœur tremble d’amour

pour tous ses frères en humanité… »
 

Abdellatif Laâbi.

Capture d’écran 2018-10-18 à 23.00.06
« En 1972, à trente ans, Abdellatif Lâabi se retrouve condamné à séjourner dix ans dans les geôles du roi Hassan II. Son crime ? Être un poète marocain, user d’une parole libre dans un pays qui refusait les voix dissonantes et où le pouvoir ne s’exerçait que dans un consensus contraint. » (la suite à lire ici).

Lecture à l’occasion de l’édition 2012 du festival des Polyphonies organisé par la maison de la Poésie de Rennes.

Prise de son et mixage, Radio Univers.

A écouter ici.

Notre entretien avec Abdellatif Laâbi, à écouter .

Capture d’écran 2017-10-07 à 20.42.26
ru Nos autres entretiens avec les poètes, à écouter ici.