Capture d’écran 2018-09-15 à 21.56.44

« Un recoin dans un coin
0n éteint sauf moi
Je ne suis pas éteinte
Lueur
Dès que ma main ne rencontre pas la terre
Mais ton dos dégagé

Lueur aussi
Le ventre et ta main
À la seconde de la mienne

D’enlever les vêtements devant
Nous derrière nous serrant
Dans les odeurs leur buisson

Il y a des creux dans la nuit
Les caressés ou caressants
Un geste un geste
Et un troisième pour serrer
Ton sexe unique. »

Ariane Dreyfus, « Le cadre ne casse pas » in La Terre voudrait recommencer*, Éditions Flammarion, 2010, page 67.

De la poésie, elle en a cette définition: “Geste physique constant”. Professeur agrégée de lettres modernes, elle est aussi poète. Ariane Dreyfus a publié dans de nombreuses revues poétiques et littéraires (Aires, Recueil, Le Nouveau Recueil, L’Atelier contemporain, Po&sie, Théodore Balmoral, Europe, Verso, Decision (Allemagne), Thauma, Bacchanales et Neige d’août).

Lecture à l’occasion de l’édition 2012 du festival des Polyphonies organisé par la maison de la Poésie de Rennes.

Prise de son et mixage, Radio Univers.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.