Capture d’écran 2018-10-28 à 14.50.35De Caroline Sagot-Duvauroux / Pour Bernard Noël (extrait de « Un bout du pré »):

« Retour à la prairie. Une source. « J’aurais aimé écrire sur Bernard Noël, bien que ce fut souvent fait, mais je ne sais pas, j’ignore pourquoi. L’urgence de l’écouter voir, peut-être. Le regarder prêter l’oreille à ce qui n’a pas encore parlé, à tout ce dont la langue fut coupée, s’insurger contre l’ordre insupportable du monde, le saccage d’une bibliothèque palestinienne par le colon.
Non, pas envie de parler de lui, mais avec lui. Et même de ne pas trop parler mais qu’il soit là près d’une fenêtre avec un arbre au moins derrière la fenêtre et tout l’arpentage de l’arbre jusqu’au feuillage et puis le poitrail rouge de l’oiseau d’hiver pour outrepasser le feuillage et s’enfuir du palais des vents qu’avait bâti pour lui l’arbre patient. Ce serait l’aube. Nous regarderions des métaphores d’arbres et d’oiseaux se métamorphoser dans la petite gorge palpitante en quelques notes qui vocalisent vivre …
… Je ne lui dirais pas ce qu’il mit en mes mains d’audace ni de grâce ni que j’ai suivi lettre à lettre et levées de silence, de l’amour à la dissolution d’être, les cascades que son désir remontait, ni que j’ai recueilli de sa voix la parole que l’arc laisse au saut des barricades. Je ne dirais rien pour ne pas troubler l’ignorance de l’aube ni surgir. Je sais qu’il écoute surgir. »

Lecture à l’occasion de l’édition 2012 du festival des Polyphonies organisé par la maison de la Poésie de Rennes.

Prise de son et mixage, Radio Univers.

A écouter ici

Nos entretiens avec Bernard Noël, à écouter ici & .

Capture d’écran 2017-10-07 à 20.42.26
ru Nos autres entretiens avec les poètes, à écouter ici.