En ce moment

Titre

Artiste

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Bravo Rochefort-en-terre ! N°965

Écrit par sur 4 novembre 2020

La Cour d’appel d’Angers refuse la remise aux autorités italiennes de Vincenzo Vecchi et l’éxécution d’un mandat d’arrêt européen pour les émeutes en marge du G8 de Gênes (Italie), en 2001. L’ex-manifestant altermondialiste, citoyen italien installé à Rochefort-en-terre (56) depuis dix ans, et charpentier dans la construction de bâtiments écologiques à Questembert (56), pourrait en revanche purger en France un reliquat de peine 1 an 3 mois.

Sur ce procès voici ce qu’écrivait le 1er novembre dernier l’écrivain Erri De Lucca: « Vincenzo Vecchi est incriminé pour avoir participé aux journées de protestation contre le G8 à Gênes en 2001, un titre qui à lui seul vaut la reconnaissance d’un actif engagement citoyen et le mérite d’en avoir été témoin.

Il est inculpé pour une manifestation antifasciste à Milan en 2006. Cette présence relève également de plein droit de la citoyenneté italienne. Ceux qui voudraient creuser pourraient trouver surprenant que le mandat d’arrêt européen pour les événements milanais ait été et reste un faux, mais Vecchi a déjà purgé la peine qui y est liée. (…)

Je l’écris par adhésion aux arguments de sa défense. Ma conviction est que les mises en accusation collectives, par groupes, trahissent le principe de la responsabilité individuelle. Ce sont des instruments de justice sommaires, qui frappent dans le tas, aveuglément. »

S’étant trouvé simplement « à proximité » des lieux, Vecchi avait été condamné en 2009 à douze ans et demi de prison par la justice italienne. Incriminé «en raison de sa simple présence sur les lieux, dès lors qu’il existe des éléments de nature à caractériser son adhésion aux agissements d’un groupe», pour l’infraction d’inspiration fasciste de « dévastation et saccage » introduite en 1930 dans le Code pénal italien, à l’époque de Mussolini.

Rappelons que lors des manifestations à l’occasion de ce G8 à Gênes en 2001, un jeune homme, Carlo Giuliani, fut tué d’une balle dans la tête par un carabinier italien. Et que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné l’Italie à trois reprises pour les actions policières menées en marge du sommet de Gênes, assimilant la violence « incontrôlée » des policiers à des « actes de torture ».

Bravo donc à son très actif comité de soutien de la région de Rochefort-en-terre (56) – digne désormais, elle, de son appellation de Petite Cité de caractère-, et de son lieu associatif solidaire « Le Café de la pente  » qui s’est formidablement mobilisé.

Comme le comité de soutien l’indique sur sa page FB: « Pourquoi Un comité de soutien ? Parce qu’avant tout Vincenzo est notre ami, notre voisin, notre camarade. Nous pensons également que sa condamnation en Italie est illégitime et son arrestation en France est indigne. »

Bravo Rochefort-en-terre !

D.D

Vendredi 6 novembre, rebondissement: nouveau pourvoi en cassation.

Le procureur a décidé de faire appel devant la Cour suprême de la décision de la cour d’appel d’Angers.

La décision de la justice française était conforme à la loi. C’est la deuxième fois que cette affaire est portée en appel devant la Cour suprême. C’est de la violence ».

Eric Vuillard, écrivain – membre du comité de soutien à Vincenzo Vecchi.

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour de Vincenzo Vecchi.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Continuer la lecture