8_mars-2936535En 1910, le 8 mars fut proclamé Journée Internationale des Femmes. Journée par laquelle est abordée universellement la difficulté de l’égalité entre les corps, les sexes, les places sociales.

Occasion pour nous de revenir sur nos entretiens réalisés sur ces questions. A écouter ici.

De l’intime à l’universel. Les mots sont des traces. Les mots sont des empreintes. Une gaieté, une ardeur. Les mots, pour nous, appartiennent à l’intime. Et à l’universel. Ils donnent des nouvelles. De l’universel. Qui est intime. Ecoutez ces mots. Dispersez-les. Car il s’agit bien d’une lutte. Il est vraiment temps. Grand temps ! Le pire nous assaille.

C’est bien pourquoi en ce 8 mars 2017, la Journée Internationale des droits des Femmes est sous le signe de l’appel à la grève mondiale (voir ici).

En 2010, le Printemps des poètes était baptisé « Couleur femme ». Belle occasion pour célébrer l’un et l’autre, alors retenons ainsi cette belle formule.

Mais pourquoi « Couleur femme » ? « Disons-le sereinement, en poésie comme dans les autres domaines artistiques, la femme a le plus souvent été cantonnée à un rôle subalterne : muse, confidente, consolatrice… La valeur péjorative de l’appellation « poétesse » en dit plus que de longs discours. La question n’est pas de débattre s’il y a ou non une poésie féminine. La question est de mettre en lumière l’apport, à travers l’histoire, des femmes poètes et leur présence remarquable dans la création contemporaine. Ce pourra être aussi l’occasion de considérer les représentations du féminin dans l’imaginaire poétique, au-delà des stéréotypes de la célébration amoureuse. » écrivait Jean-Pierre Siméon, directeur artistique des Printemps des poètes.

Du coup, voici ci-dessous la poésie écrite et dite par des femmes poètes d’aujourd’hui.

eazamAvec les mots et les voix de :

Edith Azam (photo ci-contre),
Mariette Navarro ici et ,
Marie Cosnay,
Sophie G. Lucas,
Ryoko Sekiguchi,
Caroline Sagot-Duvauroux,
Fadwa Souleiman,
Maram Al-Masri.

Et de :

– Françoise Ascal

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

– Ariane Dreyfus

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

– Sylvie Durbec

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ainsi que celles de Béatrice Machet, Laure Limongi, Fabienne Courtade, à retrouver en rayon sonothèque de la Maison de la poésie de Rennes – qui invite toutes et tous à la prochaine édition, du 9 au 12 mars, des Polyphonies (majoritairement féminin), ainsi qu’au Printemps des poètes 2017 ayant pour thème « AFRIQUE(S)« .

D.D

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour de Simone de Beauvoir, et de Nathalie Lemel.