Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

« Ici-bas. En passant. » N°897

Written by on 17 juillet 2019


Edgar Allan Poe, en février 1848, prononce une conférence intitulée « Sur la cosmologie de l’Univers » à la New York Society Library. Il y suggère que l’Univers provient d’un point dans lequel il s’effondrerait ensuite pour être finalement recréé. Il anticipe ainsi les théories d’un multivers sériel développées une siècle et demi plus tard.

Evelyne Pieiller, « L’Almanach des réfractaires ».

A celles et ceux qui s’intéressent au domaine évoqué ci-dessus – afin de pouvoir dire de façon approximative ce qui se passe au-delà de notre horizon cosmique, ou même à une distance infinie, en fait dans quoi nous évoluons – nous leur glissons cette proposition estivale :

  • notre série d’émissions Les Lunes bleues est à écouter ici.

Pour mieux connaître? Pas simple. Les cosmologues pointus baignent eux-mêmes dans l’inconnu, reconnaissent-ils. Leur espoir réside dans « l’observation inattendue qui fera progresser la compréhension de cet univers dans lequel nous évoluons. Mais on ne sait pas d’où elle viendra. De ce fond diffus cosmologique qui pourrait permettre d’avoir accès à l’univers primordial et à ses niveaux d’énergie inaccessibles sur Terre ? De l’observation des grandes structures, ces amas de galaxies qui regroupent les étoiles par centaines de milliards ? D’une idée géniale compatible avec les observations ultraprécises d’aujourd’hui ? «Ça me rappelle une histoire, s’amuse Nick Kaiser. Un homme ivre rentre chez lui. Il fait nuit et il se rend compte qu’il a perdu ses clefs. Un de ses amis le croise plus tard, et il est en train de chercher ses clefs sous un lampadaire. « Tu es sûr que tu les as perdues là ? » lui demande-t-il. L’autre lui répond : « Non, je ne crois pas, mais c’est le seul endroit où je peux éventuellement les retrouver ». Nous en sommes là, à espérer trouver quelque chose sans être sûrs de chercher au bon endroit. La technologie, c’est ce qui peut allumer quelques lampadaires de plus.» (Lire ici).

Propre à égayer nos nuits sous ciel étoilé, méditons ici-bas si le coeur nous en dit sur les arcanes de l’Univers. Mais allons-y voir d’un bout à l’autre. Sans passeport. Dans la chasse gardée de l’univers. Bien que l’un dans l’autre, ils se confondent: du plus éloigné galactiquement à celui-là, si proche si terre à terre comme nous le présente l’éminent philosophe Jean-Luc Nancy. Celui près des lampadaires, l’univers mieux connu de la société des hommes vivant sur terre.

L’homme habite en passant: non pas en voyageur embarqué pour un autre monde, mais en passant pressé ou flâneur, affairé ou désœuvré, qui passe en côtoyant d’autres passants, si proches et si lointains, familièrement étranges, dont toutes les stations ne sont que provisoires, au milieu du trafic, des courses, des transports et des trajets, des portes sans répit ouvertes et fermées sur les demeures en retrait pourtant encore pénétrées des rumeurs de la rue, des bruits et des poussières d’un monde tout entier passant. »

Jean-Luc Nancy. (citation gentiment offerte après cueillette, par notre amie Françoise de Lieux-dits.eu).

« L’homme habite en passant », reconnaissons volontiers que c’est autour de cette vraie nature fondamentale qu’ici-même nous tournons. A des degrés divers, à plus ou moins de distance. Selon divers cercles de position et fuseaux d’informations. Opiniâtrement. Tel un satellite habité. Depuis maintenant dix sept ans que Radio Univers existe sur Internet. En sons, en paroles. Sous les étoiles.

Comme en témoignent les cinq cents chroniques disponibles (soit la bonne moitié d’entre elles), une centaine d’entretiens radio avec des acteurs locaux, et autant avec des personnalités du monde intellectuel. Quand les mots se recréent univers. Et qu’ils soient sa présence parmi nous…

Par fraîche soirée ou pas, le tout étant consultable ici-même « en passant pressé ou flâneur, affairé ou désœuvré ». Vous affichez en haut à droite (loupe sur carré rouge) le sujet, la rubrique ou l’auteur que vous voulez consulter et vous cliquez.

Si l’Univers a choisi d’avoir quatre-vingt-dix milliards de galaxies, alors sans complication, fouillez Radio-Univers.com en profondeur… Nous vous invitons à vous y promener.

En passant.

D.D


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.