Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Jérémy Rifkin, « Vers un internet énergétique. »

Written by on 8 août 2013


En faveur d’une transition économique, écologique et humaniste, l’économiste et prospectiviste de renommée mondiale Jérémy Rifkin est devenu l’inspirateur de nombreux chef d’Etat européens, entre autres en tant que conseiller de la chancelière allemande Angela Merkel, et conseille la Commission Européenne ainsi que le Parlement Européen. Il est l’auteur de nombreux livres, souvent des best-sellers faisant régulièrement polémique.

Son principal mérite est de présenter de façon particulièrement claire et stimulante les défis auxquels nous sommes confrontés, en ce début de XXIe siècle*, et de proposer également des solutions.
Nous vivons la fin d’une époque ; celle d’une économie fondée sur les énergies fossiles ; mais aussi, celle du travail à temps plein, du capitalisme patrimonial, de l’organisation pyramidale des entreprises, et de la gestion exclusivement marchande du monde.
Nous l’avions rencontré à l’occasion d’une conférence exceptionnelle à Rennes, dans le cadre de Viva-Cités.

De cet entretien – à écouter ci-dessous-, nous vous en proposons également sa traduction écrite.

Radio Univers. Première question : vous nous parlez de la troisième révolution industrielle. Pouvez-vous nous donner la mesure de la crise dans laquelle nous sommes ?

Jérémy Rifkin.
La seconde révolution industrielle est moribonde. Les énergies fossiles coûtent de plus en plus cher, les technologies du 20e siècle sont obsolètes, les infrastructures vieillissantes – nous devons nous tourner vers une troisième révolution industrielle et vers les énergies renouvelables, transformer tous les bâtiments en centrales de production d’énergie afin que chaque personne puisse produire sa propre électricité sur place, tout comme elle crée sa propre information à partir de son ordinateur, et la partager au travers d’un Internet de l’énergie, en France et en Europe, de la même manière que nous partageons des informations en ligne. C’est ça, la troisième révolution.

Radio Univers. Vous en appelez à une révolution industrielle – quelle est la forme, sur quel modèle prend-elle ?

Jérémy Rifkin. Le modèle selon lequel les grandes révolutions économiques se produisent à l’émergence de nouvelles technologies de communication, convergeant ensuite vers de nouveaux systèmes énergétiques. À l’heure actuelle, la révolution Internet opère une fusion avec les énergies renouvelables et va commencer à s’organiser. Imaginez qu’en France, des millions de bâtiments soient convertis en centrales électriques, produisant de l’énergie à partir du soleil en toiture, du vent au niveau des murs, de la chaleur géothermique du sol et des déchets des habitants. Tout le monde possède son propre ordinateur et son propre téléphone portable. À présent, chacun peut aussi disposer de sa propre centrale électrique. Il nous faut ensuite mettre en place un Internet énergétique à travers la France et l’ensemble de l’Europe, suivant le même principe que l’actuel Internet. Une fois que des millions de maisons, immeubles, bureaux et usines, en France et en Europe, généreront sur site leur propre énergie – qu’elle soit solaire, éolienne, géothermique ou autre –, ils pourront partager l’excédent de leur production sur cet Internet énergétique qui s’étendra de l’Irlande à la Russie, en exploitant la technologie du réseau Internet. L’Europe deviendra ainsi un marché durable intégré, créateur d’emplois et d’activités du 21e siècle, enrayant le réchauffement climatique et nous débarrassant du carbone.

Radio Univers. Thank you.

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour du pétrole « Assis sur un bidon vide« .


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.