Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

« On veut voir NeoWise ! » N°950

Written by on 22 juillet 2020

Passée au plus près du Soleil le 3 juillet dernier, elle sera au plus près de la Terre le 23 juillet. Actuellement très brillante, elle est visible à l’oeil nu – mais c’est plus spectaculaire avec une paire de jumelles ou équipement d’astronomie.

Proche de quelque 103 millions de kilomètres, ce jeudi 23 juillet à 23 heures, une comète fraîchement découverte baptisée NeoWise sera visible comme tous le soirs du 20 au 25 juillet – loupez pas le coche entre 22 heures et minuit, c’est le mieux ! Donc, peu après le coucher du Soleil et à l’aplomb de la Grande Ourse – bien sûr, à situer et pointer avec une grande attention avant qu’il ne soit trop tard, afin d’être tout à fait certain de contempler là un aspect lumineux de la vie céleste.

Cette petite soirée astronomie vaut bien un court rappel – merci Internet ! Une comète est, en astronomie, un petit corps céleste constitué d’un noyau de glace et de poussière en orbite autour d’une étoile. En quelque sorte, c’est un glaçon cosmique ! Qui peut, en passant, apporter à nous les Terriens de l’oxygène à l’esprit, un besoin primitif à partager avec les néandertaliens aux racines paysannes qui, comme on le sait tous bien avant nous, s’étaient passionnés pour le cosmos, leur ouvrant les vannes de l’imagination symbolique.

Devenons incollable – quoiqu’ayant le bloc facial partiellement masqué- en retenant encore que la « queue » de comète provient des vents solaires, et n’a rien à voir ni avec la vitesse ni avec la trajectoire du bolide. Et que les observateurs avisés sur Terre disent qu’il s’agit d’un nouveau visiteur de notre étoile en provenance des profondeurs du système solaire. Pas sans mal, puisque NeoWise d’environ 5 km de large, a frôlé pour la première fois l’orbite de Mercure au début du mois, survivant à des températures suffisamment élevées pour brûler ses couches extérieures en une longue queue de débris.

Avant que cette NeoWise, officiellement nommée C/2020 F3 (NEOWISE), s’éloigne du Soleil et repasse nous voir dans 6800 ans ! cette belle voyageuse émergera à l’heure dite avec toute sa brillance !

Que vient malheureusement gâcher la pollution lumineuse des villes et centres urbains. Car, bien que ça ne fasse pas partie encore des sujets abordés, la pollution lumineuse est de la pollution en une zone où la terre et le ciel s’emmêlent.

C’est pourquoi, dans son communiqué « On veut voir NeoWise ! STOP à la #PollutionLumineuse« , le mouvement France Nature Environnement propose d’éteindre la lumière et appeler les mairies et tous les citoyen.ne.s à éteindre les lumières tous les soirs à venir. Et tout particulièrement ce jeudi 23 juillet à 23 heures, afin de permettre au plus grand nombre d’observer cette comète Neowise.

Puis d’essayer de photographier la comète tout en faisant apparaître/percevoir : soit l’impact négatif de la pollution lumineuse sur l’observation de la comète, témoin des atteintes à l’environnement et au cadre de vie; soit au contraire la beauté du ciel et de la comète au dessus des communes/collectivités ayant décidé d’éteindre les lumières.

Les photos peuvent être postées sur les réseaux ou via l’interface des Sentinelles de la Nature . Voire ici-même, nous les mettrons en ligne et nous les ferons suivre.

Cette action de sensibilisation de l’association Sentinelles de la Nature, qui s’inscrit dans la continuité de la démarche auprès des collectivités, est depuis trois mois soutenue au niveau national par le mouvement France Nature Environnement (photographie de la pollution lumineuse depuis nos fenêtres le 23/04).

D.D

A cette occasion, nous vous proposons de retrouver notre émission Les Lunes Bleues, une émission de voyage autour du cosmos, à la surface de la terre ou près de chez vous. Ainsi que l’appel de la Fédération Bretonne Nature et Environnement.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.