En ce moment

Titre

Artiste

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

« Eclats de lire ». N°651

Écrit par sur 1 octobre 2014

« Eclats de lire » est une rubrique consacrée à la littérature en général. Qui se joue des frontières entre le roman, la poésie et la philosophie.

Elle est tenue par notre amie Françoise, d’abord grande lectrice depuis sa tendre jeunesse en internat, puis éditrice du site Lieux-dits.eu -qui abrite cette rubrique-, puis encore présidente de la Maison de la poésie de Rennes et enfin membre de la très officielle CNL (commission nationale du livre).

Comme l’on peut entendre des éclats de voix, ou de rire, il se lit en cette rubrique des éclats de textes.

Au cœur de ces éclats, toujours précieux parfois lumineux, décelés -depuis 2001- au fil de ses lectures journalières, elle nous propose du coup en partage de grands instants d’éclats à croquer.

Lire ces « éclats » est une expérience à part entière. C’est se laisser mouvoir sur un rythme, se laisser porter par un dialogue où les paroles (les « éclats ») se frôlent plus qu’elles se croisent. C’est entrer dans la perception de l’éditrice du site. C’est accepter de se mettre sous l’emprise de ces « éclats » et de partager cet état jusqu’au danger qu’il peut y avoir à en être physiquement et psychiquement imprégné. Bon n’exagérons rien, ça ne communique aucune maladie, mais la gourmandise. La gourmandise de la lecture.

Ces auteurs de livres ainsi décrits par « éclats » viennent tous et toutes d’horizons différents. Leurs livres ont été lu pour le plaisir, l’envie de découvrir et de partager. Du coup la variété de la sélection nous conduit à des découvertes passionnantes.

Ses « éclats » révèlent, mettent en lumière. Au point où l’éditrice par son rapport à l’écriture et sa quête de liberté peut sembler en empathie avec son sujet. Mais discrètement. Y compris quand elle présente ses coups de coeur. Loin des commentaires subjectifs –bien qu’elle revendique une bonne part de subjectivité dans ses choix-, eh bien pour tout ce beau monde les faits rien que les faits : les textes. Donc leurs « éclats » ! Dans lesquels chacun peut y projeter ce qu’il a envie d’y voir.

Et pourquoi le cacher, cette rubrique dénommée « Eclats de lire » cache voyez-vous ça, un démon qui s’éveille la nuit, et pas n’importe quel démon, si proche de celui de l’écriture : le démon de la lecture. Oui, mais pas seulement. Elle correspond à ses riches heures du jour et de la nuit, des petites heures de l’aube et du réveil à celles de la solitude et du partage.

Citons l’un des « éclats ». De Bernard Noël : le corps du verbe…
« il est temps de replier sa peau et de dire maintenant
regarde ces lignes ces taches ces oiseaux d’encre
peut-être tout cela ne raconte-t-il rien et pourtant
une vie remue parmi ces plis et son tremblement dit
la présence est un geste qui oriente l’espace… »

Emerge alors l’idée de se déplacer d’éclats en éclats. Attention ! Le coup d’œil donné à ces «éclats » peut aussi ré-orienter l’espace !

A la fin c’est devenu un livre -un livre qu’on ne trouve nulle part. Un livre aux mille auteurs. Des années durant c’était un lieu -une maison, parce que c’est Lieux-dits.eu. C’est maintenant une présence… éclatante !

D.D


Les opinions du lecteur
  1. Françoise   Sur   2 octobre 2014 à 18 h 22 min

    Eclats. Et si c’est éclatant ça veut dire qu’on s’éclate et…CQFD aurait dit Spinoza.
    Merci beaucoup! Voilà qui encourage…Alors j’ai fait des statistiques-tiques-tiques et j’ai compté 1728 livres mis en partage sur Lieux-dits depuis 2001…ça ne fait finalement que du 2,615 livres par semaine… »Pourrait mieux faire » aurait dit mon père sévère qui me confisquait ma pile wonder-qui-ne-s’use-que-si-l’on-s’en-sert quand j’étais surprise en train de lire sous mes couvertures…mais… persévère?…évidemment!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.