En ce moment

Titre

Artiste

Titre diffusé : 

Background

« … imprévisible a priori. » N°1040

Écrit par sur 14 avril 2022

L’histoire humaine est relativement intelligible a posteriori mais toujours imprévisible a priori. »

Edgar Morin, sociologue et philosophe – « Leçons d’un siècle de vie. »

Qui sait comment l’on s’adapte à la brusquerie des tournants que nous vivons ? Ce sentiment d’être incapable de distinguer le réel et l’inattendu. Vu que l’inattendu est devenu le réel depuis quelque temps déjà. J’ai eu une brève sueur froide à penser que rares sont ceux qui avaient prophétisé ainsi la pandémie, comme nul n’avait prévu ainsi, ou presque, l’attaque de l’Ukraine par la Russie.

De même, peu avait estimé possible ainsi le danger pour le pays et pour l’Europe, comme pour la démocratie, de l’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir. « L’histoire humaine est relativement intelligible a posteriori mais toujours imprévisible a priori. » dit Edgar Morin, 101 ans d’expérience cette année.

De même personne n’avait pressenti ainsi l’irruption des Gilets jaunes, comme leur insistance inoxydable. C’est fini d’être bercé par la routine. Tout ça, et le reste plus personnel, nous traverse intégralement, cérébralement comme corporellement. Et ce n’est pas fini quelques soient les vantardises électorales.

Qui avait cartographié ainsi en un clin d’oeil la venue d’une telle barbarie au centre de l’Europe, 77 ans après la promulgation des Droits de l’Homme et de l’ONU ? Nous restons abasourdis, sidérés par ces événements immenses impensables qui bousculent notre quotidien à une dimension elle-même impensable.

Quoique local, le plus récent et fort irritant en ce qui nous concerne ici-même, le voici : comment alors expliquer ainsi Cuguen ? Inimaginable… ce retournement morbide lourd de signification. La peur de quoi ? Démoralisant, en ce qui nous concerne – où, depuis 40 ans, nous avons nos studios ! L’attractivité communale en portera les traces. Car à tous les scrutins depuis des lustres, tout au moins depuis 1945, Cuguen demeurait, suffrages après suffrages, un bastion départemental inébranlable des valeurs républicaines. Or quelques poignées de ses électeurs viennent de bombarder MLP en tête du scrutin de dimanche dernier. Sans avoir gardé à l’esprit, 77 ans après, l’exécution des maquisards de Buzot par la milice de Pétain, un évènement marquant pour la commune.

Alors il arrive qu’on se surprend soi-même. En trouvant à portée de main quelques lieux et moments de paix, de calme intérieur. Je les trouve près de mes petits moutons d’Ouessant, joueurs et de bonne humeur. Grace aussi aux signes les plus infimes du printemps, l’apparition des feuilles, des fleurs, du renouvellement de la vie synchrone aux cycles de notre calendrier ordinaire.

Dans ce calendrier ordinaire, cette fois dégagé de tout inattendu, l’annonce par le GIEC qu’il nous reste trois années pour agir. Eh bien, sans risque de faire maints tours et détours d’interprétation, on constate clairement que les fragiles rouages mentaux des 75 pour cent du corps électoral renoncent ainsi à relever le défi de l’irréversibilité climatique à l’impact dévastateur sur les existences humaines.

D.D

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour du Chaos climatique. Ainsi qu’autour de la guerre en Ukraine.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.