En ce moment

Titre

Artiste

Titre diffusé : 

Background

«Imposture» ? N°683

Écrit par sur 14 mai 2015

DSC_0070Son dernier ouvrage, « Qui est Charlie? »(Seuil, 252 p) n’était pas encore sorti qu’Emmanuel Todd se faisait déjà accuser des pires maux. Depuis il déchaîne les passions. Et se fait descendre en flammes.

La réaction la plus vive fut celle de Valls volant « en défense de l’esprit du 11 janvier ». Il jugeait que « le plus inquiétant » dans les thèses d’Emmanuel Todd était « qu’elles participent d’un cynisme ambiant, d’un renoncement en règle, d’un abandon en rase campagne de la part d’intellectuels qui ne croient plus en la France ».. . Attaque à laquelle Todd répondit sans prendre de gants le 8 mai dernier, jour de commémoration : « Pour moi, l’optimisme de Manuel Valls, c’est l’optimisme de la révolution nationale et du maréchal Pétain. Lui aussi accusait les Français résistants d’être des Français pas bien », s’insurgeait-t-il.

Car depuis la publication d’extraits de son livre, le ban et l’arrière-ban des commentateurs attitrés jusqu’au premier ministre en personne, lui tombent sur le paletot. Lui flanque des coups de bottes. Le comparant à tel ou tel personnage sombre de l’histoire. Faut dire que ce démographe avance l’idée que la majorité des Français qui ont défilé après les attentats contre Charlie Hebdo et une épicerie casher, ont manifesté en réalité pour des raisons « égoïstes » et « xénophobes », contre l’islam.

Bon, je vous passe le décor, mais de ces manifestants j’en étais. Hum ! A Rennes, qui connut là le 11 janvier la plus grosse mobilisation depuis la libération, « 115 000 participants »(estimation de la Police). Dans l’une des régions qui se sont le plus mobilisées, qualifiée par Todd de nature « catholique autoritaire », le «catholicisme zombie» porteur, selon lui, de «valeurs» d’autorité, de tradition, de sentiments anti-égalitaires et anti-musulmans!

DSC_0077Comme beaucoup je pense, je ne me suis nullement estimé « égoïste » et « xénophobe » au point d’être catalogué ainsi par cet historien, anthropologue, démographe, chercheur, spécialiste de la sociologie électorale et des religions, qui travaille depuis plusieurs décennies sur les structures familiales -en estimant que celles-ci jouent un rôle déterminant dans l’histoire et la constitution des idéologies religieuses et politiques. Non, je l’avoue. Et persiste à le croire. Sans peur ni repli. Bien qu’il affirme que ces rassemblements du 11 janvier traduisaient une « perte de sang-froid ».

En effet, l’hypothèse de Todd, à contre-courant, s’appuie sur des faits. Par exemple, suite à sa convocation dans un commissariat de Nice, un officier de police judiciaire aurait questionné ainsi un petit écolier de 8 ans en classe de CE2 : « Qu’est-ce que veut dire le mot terrorisme pour toi ? -Je ne sais pas » aurait répondu Ahmed.

DSC_0079Et à la fois, comme toujours, elle s’appuie sur ce socle scientifique établi et reconnu – qui lui a permis de prédire en 2002 le déclin à venir des Etats-Unis, puis dès 1976, la chute du modèle communiste et la fin de l’URSS. Du coup les choses n’apparaissent plus aussi simple. Du coup ça nous oblige à lire ce que l’un des intellectuels français majeurs de la fin du XXe et du début du XXIe siècle, écrit et invite à scruter dans la multitude de cartes sur lesquelles s’appuie son propos.

Quand il intervient comme intellectuel médiatique et débatteur brillant haut en couleur, on le reconnaît extrêmement percutant, acharné et virulent. Il décoiffe, pour le moins. Avec un côté volontiers provocateur diront certains, quand d’autres verront en lui l’annonciateur d’un avenir dérangeant. D’une grande lucidité, il déclara à propos des émeutes de 2005 qui ont embrasé certaines banlieues, qu’il y voyait « un phénomène typique de la société française », « une aspiration à l’égalité ». Plus récemment à l’égard des Bonnets rouges, il rebattait encore les cartes d’une façon… non-consensuelle. En vérité Todd en donnant un autre éclairage, est une figure centrale du débat d’idées.

De quel éclairage parle-t-on ? Redire l’influence des structures familiales et religieuses sur les comportements politiques, et en dresser des cartes suite à un travail dense, très documenté, riche en calculs et analyses, qui met des données en relation avec d’autres éléments historiques propres aux régions ou pays concernés. Par exemple quand dans les années 90, en préface de L’Invention de l’Europe, il prophétisait qu’une monnaie unique produirait “une jungle plutôt qu’une société”. “Si l’homme est universel, les sociétés sont différentes : les systèmes nationaux, régionaux ont des règles propres, des mécanismes de régulation propres.” Et là, c’est l’anthropologue qui parlait. Car voilà, l’essayiste Todd a plusieurs cordes à son arc.

Attaché aux racines historiques et à la longue durée, le trouble-fête Emmanuel Todd adore entrer dans le vif du sujet. Si bien que ça en indispose et dérange une palanquée : dans notre sursaut citoyen de janvier, il y pointe un aveuglement !

DSC_0080Voilà, le sombre décor est posé. Égratignant le roman national écrit pour l’occasion. Il pointe du doigt ce qu’on a sous les yeux. En nous poussant à le tenir à l’oeil.

Pourtant à mes yeux (de marcheur), mais à première vue, le sursaut fut spontané et proportionnel à la sidération générale ressentie -du jamais vu en ce qui me concerne ( collègues de travail, famille, amis, usagers des transports publics qui d’habitude ne se parlent pas, etc.). Qui s’est traduit dans la rue parce qu’il fallait que ça sorte, qu’on se voit, qu’on se parle, comme une expression locale et ponctuelle s’appelant culture et sociabilités. Donc, sans lien précis avec l’hypothétique histoire d’union nationale proclamée par les autorités patentées après les attentats à Charlie Hebdo, qui aurait fait défiler du haut d’une tribune nationale, en mettant tout le monde dans le même sac, plus de 4 millions de personnes obéissantes. En France et ailleurs. Mais voilà, la mobilisation à cette marche fut selon Todd une «imposture».

En fait, je ne suis pas là pour m’étendre sur « l’esprit du 11 janvier » confisqué et manipulé (évoqué en chronique précédente). Mais pour mieux cerner les points de vue et se hisser à leur hauteur, il peut être bon de ré-écouter ces formes de pensée à partir desquelles l’interprétation de l’événement diverge :
-Emmanuel Todd lors du long et généreux entretien exclusif qu’il accorda à Matthieu au printemps 2013, à l’occasion de la sortie de son livre Le mystère français.
-le philosophe Patrick Viveret -voici ici ce qu’il dit de Todd. Des entretiens là encore exclusifs: ici et .

D.D
Ces photos ont été prises -avec mon portable- place de la Mairie à Rennes, le 8 janvier au matin suite à la mobilisation improvisée de la veille dès l’annonce de l’attentat (plus de 12000 personnes) et la dernière le 11.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Continuer la lecture