Current track

Title

Artist

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Jocelyne Porcher, « Les élevages industriels de porcs sont une source de pandémies. » N°947

Written by on 1 juillet 2020


Non seulement […] les systèmes industriels participent de la destruction des équilibres naturels et de notre capacité à vivre avec les virus, mais ils empêchent l’émergence et la pérennité des systèmes paysans»

Jocelyne Porcher, ancienne éleveuse, zootechnicienne, sociologue, directrice de recherches à l’Inra de Montpellier – tribune « En Chine et en France, les élevages industriels de porcs sont une source de pandémies », en date du 6 juin.

Les animaux ne sont pas des choses et, à travers ces virus (qu’ils les tuent ou qu’ils nous tuent), c’est la vie qui résiste en eux. »

Jocelyne Porcher, ancienne éleveuse, zootechnicienne, sociologue, directrice de recherches à l’Inra de Montpellier – tribune « En Chine et en France, les élevages industriels de porcs sont une source de pandémies », en date du 6 juin.

La Bretagne est classée championne de France des «fermes-usines» – voir carte ci-dessous. Leurs méfaits sont désormais connus. Remplacement des écosystèmes complexes par des monocultures, déforestation pour accroître les terres arables, contamination durable des sols par les pesticides et intrants, perte de qualité nutritive des aliments, dépendance aux hydrocarbures, contribution significative au réchauffement climatique – à ce titre, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) recommande de diminuer drastiquement notre consommation de produits animaux.

Comment dans ces conditions appeler ça encore agriculture dont le principe fondamental est de s’occuper de la vie ?

S’ajoute depuis lundi la mise en lumière d’un virus qui frappe en Chine les ouvriers et personnes travaillant avec les porcs. De type virus de grippe porcine « hautement infectieux (ayant) la capacité de se répliquer dans des cellules humaines » selon les chercheurs chinois « qui appellent à mettre en place une surveillance des populations travaillant au contact des porcs. » A lire ici.

C’est donc la moindre des choses qu’en Bretagne l’on se préoccupe de ce système industriel au regard de ses conditions d’« élevage » et pour le moins du risque viral de proximité qu’il comporte.

Comme nous alertait dès le 6 juin la chercheuse Jocelyne Porcher dans cette tribune relative aux élevages industriels porcins chinois et bretons, avant publication en date de ce lundi 29 juin de l’étude américaine pour le moins inquiétante sur le risque de nouvelle pandémie observé en Chine. A lire ici.

D.D

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour de Jocelyne Porcher, ainsi qu’autour du Versant animal & végétal.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.