Capture d’écran 2017-08-17 à 18.56.10C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Fadwa Souleiman, icône de la révolution syrienne. Lire ici.

« Par la lecture de ses poèmes, Fadwa Souleiman nous alertait alors dans l’indifférence générale, sur les conséquences de cette guerre. Ainsi que sur ses vraies causes. Et quand des voix jaillissent des geôles et des ruines, pas des cimetières, dans l’incroyable fouillis de béton broyé sous le pilonnage aérien, la poésie permet parfois de les faire entendre. Respects. » écrivions-nous ici-même.

Voir ici la page qui lui est consacrée sur le site la Maison de la poésie de Rennes.

Ses lectures. A écouter ici & .