543859988Disparition. Jacques Sauvageot est décédé à Paris à l’âge de 74 ans, dimanche soir un mois et demi après avoir été percuté par un scooter le 12 septembre. Il avait été un des grands leaders du mouvement étudiant de Mai 68 avec Alain Geismar et Daniel Cohn-Bendit. Son activité politique et militante est décrite ici&.

Je l’avais personnellement rencontré à l’occasion d’une réunion nationale organisée par la Fédération Nationale des Radios Libres (qui n’existe plus depuis fort longtemps), qui s’était tenue à la Maison du Peuple de Saint-Nazaire. C’était en 1981, les 29 et 30 août.

Réunion consacrée entre autres « aux contenus et aux programmes des radios (que faut-il entendre par information locale, rapports entre « information » et « animation », entre expressions collectives et expressions individuelles ? ) »- autant de questions qui restent encore d’actualité (lire ici). Mais aussi à savoir comment donner « une possibilité de durer à cette forme de militantisme de la parole ».

Il représentait-là Radio Libre Populaire Saint-Nazaire, la radio qui accueillait cette première grande réunion avant que la loi du 9 novembre 1981 prévoit des dérogations au monopole d’Etat pour les radios locales privées associatives. Radio Libre Populaire Saint-Nazaire créée en juin 1978 dont il avait été en partie à l’initiative, avait émis depuis une voiture et fut régulièrement brouillée par TDF. Alors interdite par le pouvoir giscardien, plusieurs personnes avaient été inculpées pour avoir participé à ses émissions.

Rappelons qu’avant mai 81, pour museler la parole les flicards quadrillaient les boulevards. Ainsi lançait-il au micro un grand « bonjour aux brouilleurs de TDF » dès que le signal empêchait d’entendre, comme on peut le lire ici.

De son expérience au sein de cette radio, il en tira plus tard quelques regrets « Nous n’avons pas su pérenniser l’expérience des radios libres ». Lire ici.

Lors de cette rencontre il m’avait alors expliqué les points techniques à ne pas manquer, les rudiments de base, comment surtout positionner l’antenne d’émission en un endroit élevé afin de pouvoir arroser le plus loin possible, un château d’eau par exemple. A l’époque nous étions tous novices en la matière, tout était à apprendre, à défricher.

Impressionné par cette figure de Mai 68 qu’il était mais ne montrait pas, il a été l’un des acteurs majeurs des manifestations qui ébranlèrent le pouvoir gaulliste, de lui j’ai gardé en mémoire le timbre de sa voix et pour l’anecdote, qu’il fumait des Gitanes maïs. C’était il y a trente six ans…

Devenu plus tard directeur régional de l’école des Beaux-Arts de Rennes, Jacques Sauvageot ne s’exprimait pas sur ces évènements majeurs dont personne n’avait à l’époque maîtrisé l’importance considérable des changements qu’ils allaient entraîner.

De ce moment de bascule de la société française, resté fidèle à ce combat faut-il le rappeler à quelques mois de l’imminent cinquantenaire de Mai 68, il déclarait en mai 1993 dans un entretien à l’AFP: Mai 68 est un véritable « mythe fondateur« , à la source des « radios libres comme du féminisme, de l’émergence de la société civile comme de la critique du socialisme réel ».

D.D

Tiré du Bulletin d’information n°3- juin 80 de Radio Libre Populaire Saint-Nazaire :
Capture d’écran 2017-11-01 à 10.22.23Capture d’écran 2017-11-01 à 10.23.08