En ce moment

Titre

Artiste

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

Hervé Hamon, « Mais qu’est qu’elle a ma ville ? » N°1026

Écrit par sur 5 janvier 2022

Ce jour, je surprendrai peu les fidèles lectrices et lecteurs de cette Chronique en vous disant tout le bien que je pense de Brest-même et alentour. D’abord par affinité à ce qui, ici-même quoique loin d’elle, nous y attache, une « connivence », mais aussi pour ce que cette ville a d’unique. Car voilà, pour mon Noël, j’ai reçu en cadeau un régal, un petit livre « Mais qu’est qu’elle a ma ville ? « , joyeusement écrit, subtil, plein de malices et de descriptions chaleureuses, délicates, tendres.

Tirées du vécu intime de l’auteur, Hervé Hamon, où fourmillent indices et traces hors-clichés touristiques, amour large et attentif pour le monde ouvrier brestois qui traite d’égal à égal, fraîcheur linguistique brute et naturelle, fréquentation érudite des quais à discussion comme des comptoirs « – ça gaze ? – ça gaze… » dont la spécificité à un certain stade est d’y faire le plein des soutes, et ses propres impressions d’aventure marine sur grands fonds « à la pointe des pointes, l’océan est spécial ».

Du grand art vraiment à naviguer amusé dans ce qu’il perçoit de cette ville étonnamment si blanche vue du large, espiègle, sans frime, pas bourgeoise, qui « ne lâche rien ». Dans lequel le propos d’Hamon, qui scrute l’oeuvre Commune, repose sur un tutoiement amical à l’adresse de celui qui, déboulant de Paris par TGV, ne la connaissant pas ou sinon de haut la prend pour moche, est, sans l’annoncer vraiment, invité à baisser pavillon.

Tenez ! Parlant pavillon, si l’idée vous vient, comme ça après lecture, d’aller vous en rendre compte par vous-mêmes en ces premiers jours de la nouvelle année 2022, sachez déjà que la visite de Brest vous fera quitter un monde rabougri pour épouser nos devenirs planétaires. Quoique celle du plateau des Capucins « Le top du top avec sa médiathèque des mille et une nuits », est à remiser au placard. Car y prendra place en exclusivité du 12 au 14 janvier, le sommet européen de la Défense. Soyez pas déçu ! Si l’idée vous séduit, vous pourrez prendre dès samedi, le risque de larguer plus franchement les amarres en profitant des bienfaits de la vigueur anti-militariste de cette ville, lors d’un Contre-sommet européen pour le désarmement nucléaire et la paix.

D.D

Ce qui a été dit et écrit ici-même autour de Brest.

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.