Capture d’écran 2019-03-23 à 08.54.50« La désobéissance civile peut fédérer » observe avec optimisme la chercheuse en sciences politiques au CNRS, Sylvie Ollitrault. « Des étudiants, des lycéens, des collégiens sont descendus dans les rues, car ils se sentent happés par le fait que la planète est en danger, qu’il faut se mobiliser et agir. (…) Les slogans des jeunes rompent avec le discours écologiste habituel, car ils expliquent clairement qu’ils sont la génération sacrifiée, celle qui va subir plus fortement les effets du réchauffement climatique. » dit-elle.

Rappel historique: l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, légitimise la désobéissance civile : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Occasion pour nous de revenir avec elle, sur les origines du mouvement de désobéissance civile, et ses formes actuelles. Sylvie Ollitrault est l’auteure aux Presses de Sciences Po d’un ouvrage sur la désobéissance civile, « Contester »

Capture d’écran 2018-12-31 à 20.52.20A écouter ici.