En ce moment

Titre

Artiste

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Titre diffusé : 

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Background

La Commune de Paris, 1871, “La Chose Commune”.

Écrit par sur 26 mars 2021

Pour le 150e anniversaire de La Commune de Paris, nous vous proposons de revivre “La Chose Commune ”.

La Commune, c’est une affaire de résistance, comme le Jazz…
Nous allons raconter une histoire double :
Celle des aspirations démocratiques et populaires dont un moment emblématique a été la Commune. Cette histoire c’est celle de ses héros de quelques jours, de ce moment si crucial et si peu raconté par les artistes.
Celle des aspirations démocratiques et artistiques qu’est le jazz. Le jazz est un cri. C’est un espace qui construit une démocratie artistique universaliste. »

La Chose Commune”, présentation.

L’organiste Emmanuel Bex, pour la composition musicale, et le comédien et trompettiste David Lescot, pour le texte et la mise en scène, avec leur création La Chose Commune, une évocation de La Commune de Paris, étaient au menu de l’édition 2016 du festival Arts des villes, Arts de champs, de Malguénac (56).  Où se mêlaient le jazz, le slam, la poésie, et le chant. Avec Géraldine Laurent, saxophone ; Élise Caron, flûte, voix ; Emmanuel Bex, orgue, vocodex, effets ; Louis Moutin, batterie ; Mike Ladd, voix : David Lescot, trompette, voix.

De cet événement Jazz magazine en avait parlé ainsi : « … cette nervosité, cette urgence, cet irrésistible vent de l’histoire qui avait balayé le plateau de Malguénac, alors que le spectacle sortait des limbes parmi les pupitres, les textes et les partitions encombrant encore la scène. Il faut dire que le public breton de Malguénac est de ceux qui vous portent et vous aiguillonnent tout à la fois. (…) à Malguénac, l’évidence s’était jetée à nos tripes dès les premières secondes, sans un temps mort. Parce que La Commune, racontée de manière haletante sur le mode du reportage par Lescot et transposée à l’internationale par les spoken words de Mike Ladd, est une folle improvisation, partie d’un concours de circonstances presque fortuit qui amène, quelques semaines durant, des débats et des décisions collectives capitaux, évoqués par les reprises de textes et chansons historiques par Elise Caron et Lescot. Et parce que le jazz est ce laboratoire de la démocratie où il faut inventer d’instant en instant une partition collective à la vie à la mort, avec en outre cette motricité qui est celle du swing. »

Création à laquelle il n’a pu être manqué le rappel bouleversant de Louise Michel découvrant, émerveillée, les côtes d’Afrique de la cage où elle est enfermée à bord du navire qui l’entraine vers la Nouvelle Calédonie.

Eh bien, pour le 150e anniversaire de La Commune de Paris, nous vous proposons de revivre “La Chose Commune ” – dont le son avait été saisi au vol -, à écouter ci-dessous.

Prise de son Radio Univers.

 

 

Commune » et « République universelle » représentent deux éléments fondamentaux de l’imaginaire politique de la Commune de Paris, deux expressions dont la charge affective déborde tout contenu sémantique précis ».

Kristin Ross, essayiste et historienne – « L’imaginaire de la Commune ». 

Et la revivre par le biais de ce dont nous avait parlé, à Rennes à notre co-invitation, l’historienne américaine Kristin Ross lors de la sortie de son livre « L’imaginaire de la Commune «.

Pour laquelle  « « Commune » et « République universelle » représentent deux éléments fondamentaux de l’imaginaire politique de la Commune de Paris, deux expressions dont la charge affective déborde tout contenu sémantique précis », à lire ici .

 

Ainsi qu’avec ce qui, encore, a été dit et écrit ici-même autour de la Commune de Paris:

  • « La Commune de 1871 », à lire ici.
  • Nathalie Le Mel, une communarde bretonne, révolutionnaire et féministe, à lire ici & .
  • « Philémon, vieux de la vieille, roman de la commune, de l’exil et du retour », à lire ici.
  • Kristin Ross, « L’Internationalisme au temps de la Commune », à lire ici.
  • Gustave Courbet, « Vue du lac Léman », à lire ici.
  • Elysée Reclus, « L’homme est la nature qui prend conscience d’elle-même », à lire ici & .
  • « L’Art est public », à lire ici.
  • 24 mai. La Résistance persiste…, à lire ici.
  • « psaume d’actualité », à lire ici.

 …la Commune engendre un sens qu’elle ne contient pas tout entier – un sens qui la dépasse, mais qui n’existerait pas sans elle. Tout vient peut-être de ce que la Commune est plus durable qu’elle n’a duré, de sorte que sa lumière voyage encore… »

Bernard Noël, écrivain et poète – extrait de l’article « Idéologie » dans la lettre « I » de son « Dictionnaire de la Commune » et en révèle le sens à petits pas au fil de ses 800 pages.

Et la revivre par le biais de notre entretien avec Bernard Noël, écrivain et poète, dans lequel est évoqué ce Dictionnaire de la Commune, à écouter ici.

 

 

 

 

Et la revivre encore, cette fois sous forme BD avec « Des Graines sous la neige « par Roland Michon, scénariste et Laëtitia Rouxel, illustratrice. Où il est mis en lumière la part très active prise par la grande communarde brestoise Nathalie Le Mel dans l’émergence du mouvement féministe. Notre entretien avec Laëtitia Rouxel, à écouter ici.

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.